18 Objekte
(RM) 78704723
TUERKEI KONFLIKT KURDEN
Turkey, Diyarbakir, June 2007 Servet Oner, 27, seated left center, watches a group of children rehearse a play at a culture and arts organization in Diyarbakir. Servet volunteers at the NGO, which works with women and children. Servet was just 16 when she left her family to go in the mountains to join the PKK. When she secretly returned to Diyarbakir for health reasons, she was captured, tortured and sent to prison for six years. She was released in 2003. Servet lives in Diyarbakir where she studies philosophy and works for the Centre for Kurdish Arts and Culture of the town. She dreams to live in a big house with a lot of books of having a family, but not before the war is over. Turquie, Diyarbakir, juin 2007 Servet Oner, 27 ans, assise à gauche au centre, regarde des enfants répéter une pièce de théâtre au centre de culture et d'art de Diyarbakir. Servet est bénévole pour une ONG qui travaille avec des femmes et des enfants. Servet avait tout juste 16 ans quand elle a quitté sa famille pour rejoindre le PKK dans les montagnes. Quand elle revenue clandestinement à Diyarbakir pour des raisons de santé, elle a été arrêtée, torturée, et envoyée en prison pour six ans. Elle a été relachée en 2003. Servet vit à Diyarbakir où elle étudie la philosophie et travaille pour le Centre d'Art et de Culture Kurde de la ville. Elle rêve d'habiter une grande maison remplie de livres et d'avoir une famille, mais pas avant la fin de la guerre. © Kathryn Cook / Agence VU (KEYSTONE/Agence VU/Kathryn Cook/Prospekt)
(RM) 78704560
TUERKEI KONFLIKT KURDEN
Turkey, Diyarbakir, June 2007 A drawing of Ikram Narin's father hangs on the wall in her family's apartment. A painting (right) of the mountains in Turkey was sent to Ikram by a friend while she was still in prison. Ikram now manages a café in Diyarbakir. When her father found out that she had gone to the mountains to join the PKK, he sent a message to the fighters: he wanted her back and was ready to exchange her 4 brothers for her return. She explains that he was eventually murdered by Turkish military after they suspected he was cooperating with the PKK. She was captured after 4 years in the mountains and imprisoned for ten years. She explains that today she still struggles to adjust and reintegrate into Turkish society. Turquie, Diyarbakir, juin 2007 Un portrait du père d'Ikram Narin est accroché au mur dans l'appartement familial. A droite, une peinture des montagnes turques qu'Ikram a reçu d'un de ses amis alors qu'elle était encore en prison. Ikram gère maintenant un café à Diyarbakir. Quand son père a découvert qu'elle était partie dans les montagnes pour rejoindre le PKK, elle a envoyé un message aux combattants : il voulait la récupérer et était prêt à l'échanger contre ses 4 fils. Elle explique qu'il a finalement été assassiné par l'armée Turque qui le soupçonnait de coopérer avec le PKK. Elle a été capturée après avoir passé 4 ans dans les montagnes, et a été emprisonnée pendant 10 ans. Pour elle c'est toujours difficile de s'adapter et de réintégrer la société turque. © Kathryn Cook / Agence VU (KEYSTONE/Agence VU/Kathryn Cook/Prospekt)
von 1